Points clés sur le psoriasis

Des idées fausses qu’il faut combattre !

En France, le psoriasis touche plus de 3 millions de personnes1. Pourtant, cette maladie chronique reste largement méconnue.

Quand on en parle, les gens ne savent pas ce que c’est. L’eczéma, ils connaissent beaucoup plus ! – Patient de Montpellier

Elle peut apparaître à tout âge, aussi bien chez les hommes que les femmes. On observe néanmoins deux pics :
- un premier pic chez le jeune adulte (fin de l’adolescence jusqu’à 20 ans)
- et un second pic à partir de 50 ans.

L’origine du psoriasis reste inconnue ce qui favorise la circulation de nombreuses idées fausses sur la maladie.

Le psoriasis est une maladie grave ? VRAI/FAUX

Le psoriasis n’est pas une maladie potentiellement mortelle mais sa sévérité réside dans l'impact non négligeable qu'elle représente sur le quotidien des patients qui en sont atteints. En effet, cette maladie de peau peut entraîner un préjudice esthétique et de graves répercussions sur la vie quotidienne.

En mai 2014, l’OMS (Organisation Mondiale de la Santé) a d’ailleurs reconnu le psoriasis comme une maladie sévère.

C’est contagieux ? FAUX

Le psoriasis n’est pas contagieux. La cause est immunitaire : un dérèglement du système de défense de l’organisme provoque une réaction inflammatoire et un renouvellement accéléré des cellules de la peau. 

C’est héréditaire ? VRAI/FAUX

Des parents atteints de psoriasis ne transmettent pas systématiquement cette maladie de peau à leurs enfants. En revanche, il existe un terrain prédisposant : cela signifie que les enfants de parents psoriasiques ont plus de risque de développer un jour cette maladie.

C’est psychologique ? FAUX

Le psoriasis n’est pas une maladie psychologique, elle n’est pas provoquée par le stress. Néanmoins, chez des personnes prédisposées ou déjà atteintes de psoriasis, plusieurs facteurs dont le stress et les chocs émotifs peuvent favoriser le déclenchement de la maladie ou la survenue d’une crise (aussi appelée « poussée » de psoriasis).

C’est un manque d’hygiène ? FAUX

Les squames, ces petites peaux mortes provoquées par la maladie et laissant des traces sur le passage des personnes atteintes de psoriasis, peuvent à tort laisser penser à un manque d’hygiène. Or, l’hygiène n’a strictement rien à voir avec le psoriasis. Il est important de sensibiliser le grand public à ce sujet qui complexe de nombreux patients.

Il n’y a pas de solutions ? FAUX

Dans la majorité des cas, le psoriasis peut être traité avec des produits locaux souvent efficaces et bien tolérés. Pour les individus atteints d’un psoriasis plus sévère, pour qui les traitements locaux ne suffisent plus, il existe d’autres traitements par voie orale ou injectable, ainsi que des techniques basées sur les rayons UV.

Il est important de bien suivre son traitement qui, à défaut de guérir cette maladie, en améliore les symptômes.


1. Dereure et al. - Épidémiologie et génétique du psoriasis, Le psoriasis en question - Ann Dermatol Venereol 2003;130:829-36

Tenez-vous à jour au sujet du psoriasis. Inscrivez-vous et recevez la newsletter QualityCare™.