Je ne me cache plus

Se sentir à l’aise en société

Au cours des crises, vous pouvez être gêné(e) par l’aspect de vos lésions, leur étendue, leur localisation.

Rester à l’écart : est-ce vraiment la solution ?

Eviter les situations anxiogènes, comme nager ou serrer la main d'une personne, est tout à fait compréhensible mais pas sûr que cela vous rende service sur le long terme. Au contraire, le risque est de s’enfermer de plus en plus.

La période estivale est également souvent redoutée : les vêtements se font plus légers, les corps se dévoilent. Vous pouvez être tiraillé(e) entre l’envie de profiter des beaux jours et la tentation de dissimuler vos plaques avec des vêtements couvrants. Ecartez cette seconde option : en plus d’avoir trop chaud, cela empêche de profiter des bénéfices du soleil. Or, à petites doses et de façon contrôlée, celui-ci peut être bon pour le psoriasis.

Parler de la maladie

Le soutien des proches est une aide précieuse. Il n’est cependant pas toujours évident d’en parler. Voici quelques conseils pour vous aider à parler de votre psoriasis à votre entourage :

Éviter les quiproquos

Certaines personnes peuvent s'inquiéter à l'idée "d'attraper" la maladie. Rassurez-les en leur expliquant que le psoriasis n’est pas contagieux et en leur présentant la maladie de la façon la plus simple qui soit. 

Vous pouvez par exemple leur dire la chose suivante : « Vous savez peut-être que la peau se renouvelle normalement toutes les trois à quatre semaines. Dans mon cas, ma peau travaille trop rapidement. Elle se renouvelle tous les trois à quatre jours et les nouvelles cellules n'ont pas le temps de se développer correctement. D'où son aspect irrité et squameux. »

Évoquer le psoriasis avec son conjoint

Il n’est pas toujours évident pour votre conjoint de savoir ce que vous endurez. Favoriser la compréhension de votre partenaire ne peut être que bénéfique pour la prise en charge de votre maladie. Votre conjoint ne s'en sentira que mieux et pourra vous apporter son soutien.

Obtenir le soutien de sa famille

Le psoriasis peut avoir des répercussions sur votre vie de famille. Vous pouvez avoir des exigences particulières comme demander de l'aide pour appliquer votre traitement ou être tendu(e) en période de crise. Vos loisirs peuvent également être affectés si vous éprouvez le besoin d'éviter les lieux publics comme les piscines. Dans tous les cas, votre psoriasis n'a pas à gâcher votre vie de famille. En sensibilisant vos proches à vos difficultés, ils porteront certainement sur vous un autre regard empreint de plus de compréhension. 

Expliquer votre psoriasis à vos collègues

Le psoriasis peut impacter votre vie professionnelle : difficultés à gérer la curiosité de vos collègues, absences dues aux crises, stress accru... Il peut être utile d'anticiper ces problèmes potentiels en informant vos collègues de votre maladie.

En règle générale, il est préférable d'utiliser un langage simple. Insistez sur les points suivants : vous gérez la maladie, elle n'est pas contagieuse et elle n'a aucun impact sur votre investissement dans votre travail.

S'il vous appartient de décider ou non d’en parler et à qui en parler, vous serez agréablement surpris par les réactions positives de votre entourage.