Parler de son psoriasis au travail

Comment en parler à ses collègues ?

L’impact du psoriasis sur votre quotidien peut s’étendre à votre travail, soit parce qu’il touche vos mains, soit parce que cela vous gène d'afficher vos plaques en public. En plus de gérer le stress lié à votre travail, vous devez peut-être faire face à la curiosité de vos collègues. Vous risquez aussi de vous absenter du travail pendant les crises les plus sévères. Il peut donc être utile d’anticiper ces problèmes et d'expliquer votre maladie à vos collègues.

Dois-je dire à mes collègues et à mon supérieur que je souffre de psoriasis ?

C'est une décision qui vous appartient. Elle peut dépendre de la gravité de votre psoriasis et de l'impact qu'il a sur vos collègues et sur votre travail. C'est un choix qui peut être difficile mais, si vous parlez de votre psoriasis à vos collègues, il est très probable qu'ils vous soutiennent. La plupart des personnes qui ont été confrontées à cette situation, expliquent que les réactions de leurs collègues ont été positives, contrairement à leurs craintes. En "formant" vos collègues, vous les aidez à lutter contre les préjugés qu'ils pourraient avoir sur la maladie.

À qui dois-je en parler en premier ?

Le plus simple est de commencer par aborder le sujet avec un collègue proche et, si vous en ressentez le besoin, avec votre responsable. Lorsque vous aurez décidé d’en parler, réfléchissez à ce que vous voulez (et ne voulez pas !) dire. De manière générale, mieux vaut choisir des mots simples. Insistez sur le fait que le psoriasis n'est pas contagieux et qu'il n'affecte pas votre implication dans votre travail. L’association France Psoriasis peut vous aider à trouver les mots pour en parler. Vous pouvez contacter l’association au 01 42 39 02 55.

Comment dois-je faire pour parler de mon psoriasis à mon responsable ?

S'agissant de votre responsable, le mieux est de demander à le rencontrer à un moment où vous n'êtes sous pression ni l'un ni l'autre. Notez par écrit ce que vous souhaitez lui dire. Votre patron voudra probablement savoir si votre maladie a un effet sur votre capacité à travailler. Rassurez-le sur ce point et gardez en tête que vous n’avez aucune obligation de parler de votre maladie au travail.

Comment dois-je en parler avec mes collègues ?

Si vous souhaitez que vos collègues soient au courant, ou si vous pensez qu'en parler à un collègue en particulier peut être bénéfique, choisissez le bon moment pour en discuter. Dans vos explications, soyez simple et direct. Cela leur permettra de mieux comprendre la maladie.

Quels sont les avantages d’en parler au travail ?

Vous serez probablement moins tenté(e) de dissimuler vos plaques. Vous pourrez donc porter des vêtements adaptés au temps qu'il fait, par exemple des manches courtes l'été, plutôt que d'avoir trop chaud et d'être gêné(e) par des vêtements couvrants. De plus, vous serez plus à l’aise pour demander de l'aide à vos collègues, par exemple si une tâche urgente doit être faite pendant que vous vous absentez pour un rendez-vous médical.


Enfin, le psoriasis est une maladie répandue : vous découvrirez peut être que certains de vos collègues sont eux-mêmes concernés par la maladie !

Que peut-il se passer si je ne parle pas de mon psoriasis sur mon lieu de travail ?

Vous n’avez aucune obligation de communiquer sur votre maladie. Toutefois, certaines personnes se sentent moins anxieuses et plus détendues lorsqu'elles ont parlé de leur psoriasis.

Dans le cas où il vous semble impossible de continuer votre activité professionnelle, parlez-en à votre médecin ou au médecin du travail. Le médecin du travail est tenu au secret médical. Vous pouvez donc lui exposer, si nécessaire, les aménagements dont vous auriez besoin.